Le Serval

Vous pouvez voir cette photo un peu partout sur le web.
Plusieurs éleveurs l’utilise pour montrer la beauté du serval.
Sachez qu’il s’agit de Drinkwater Kongo, le père de plusieurs de nos Savannahs
F1. Ce magnifique Serval accouple les chattes savannah F4 ou les petites Bengals
pour produire la première génération de Savannah F1
Un gros merci à notre amie et mentor Doreen Boileau qui possède ce beau mâle et produit ces fantastiques chats

 

Des analyses d’ADN ont montré que le serval descend du même ancêtre que le lion, mais qu’il constitue une lignée unique n’ayant pas de rapports proches avec d’autres espèces de félins, bien qu’il présente quelques points communs avec le guépard. Cependant, d’autres études indiquent que le serval est proche du chat doré africain ainsi que du caracal.

Sa longueur est d’environ 85 à 112 cm, et celle de sa queue de l’ordre de 30 à 50 cm. Il mesure de 54 à 66 cm au garrot. Son poids est de 9 à 16 kg chez les femelles, de 12 à 26 kg chez les mâles.

Il a de longues pattes et une tête élancée ; ses oreilles sont à la fois longues et larges en comparaison avec sa tête et ont la particularité d’être arrondies. Les oreilles du serval et son long cou lui servent à entendre et à voir au-dessus des hautes herbes de la savane. L’aspect de sa fourrure est variable : bien que la plupart des servals arborent de multiples points ou taches à la manière des léopards, certains n’ont pour marques apparentes que quelques taches au-dessus des yeux et des anneaux autour de la queue. Ils ont la particularité d’avoir deux tâches blanches sur les oreilles. De dos, ils donnent l’impression d’avoir des yeux.

La longévité moyenne du serval est de 20 ans. Le serval fait partie des félins capables de ronronner ; le ronronnement se produit à l’inspiration et à l’expiration2. Le serval est également capable de cracher, grogner et miauler.

Afin de chasser plus efficacement dans la savane, le serval a de très longues pattes (les plus longues chez les félins, par rapport à la taille du corps). Il peut courir jusqu’à 80 km/h. Ses longues pattes et son cou lui permettent également de regarder par-dessus les hautes herbes, tandis que ses oreilles larges entendent les proies même quand elles se déplacent sous terre. En chasse, le serval peut rester immobile pendant près de 15 minutes, les yeux fermés en écoutant les proies aux alentours.

Après avoir localisé sa proie, en général au crépuscule, et souvent grâce à son ouïe, le serval bondit avec dextérité. Il fait des sauts de quatre mètres de long, et de plus d’un mètre de haut avant de frapper sa victime avec ses pattes antérieures. Sa capacité à sauter lui permet d’attraper des oiseaux en vol5. Ses sauts peuvent parfois atteindre trois mètres de haut ou six mètres de longueur. Le serval est un chasseur très efficace, réussissant près de 50% de ses tentatives (avec un taux de succès global de 67% par nuit de chasse), tandis que la plupart des félins ne réussissent qu’environ une tentative d’assaut sur dix.

Le serval joue souvent avec sa proie pendant plusieurs minutes avant de la manger. La plupart du temps, il défend farouchement sa nourriture contre les autres prédateurs qui tenteraient de la lui prendre, les mâles étant souvent plus agressifs que les femelles.

La femelle serval a une période de gestation de 66 à 77 jours, soit entre 2 mois et 2 mois et demi. Une ou deux fois par an, elle met bas une portée de deux ou trois petits. Ils sont élevés dans des lieux abrités comme les tanières abandonnées de cochons de terre (oryctéropes). Si un tel endroit idéal ne peut être trouvé, un espace entre des arbrisseaux ou encore un nid d’herbes peuvent s’avérer suffisants. Domestication[modifier]

Serval domestiqué Les servals, comme les guépards, sont généralement amicaux et faciles à domestiquer. Les Anciens Égyptiens l’adoraient comme un dieu au même titre que les chats. Certains d’entre eux sont domestiqués et s’attachent beaucoup à leur maître. Ils n’acceptent pas facilement de changer de maître ou d’accueillir de nouveaux venus, et peuvent devenir farouches quand ils sont séparés de leurs maîtres.

Son croisement avec le chat domestique donne le Savannah. Les servals sont parfois la proie des léopards. Mais l’homme est bien plus dangereux pour lui. Les servals ont été beaucoup chassés pour leur fourrure. On peut encore les trouver en Afrique de l’Est et de l’Ouest, mais ils ont disparu de la province du Cap en Afrique du Sud et sont de plus en plus rares au nord du Sahara.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment ce contenu :